L’assurance prêt immobilier pour expatriés et non-résidents

L’assurance prêt immobilier pour expatriés et non-résidents est une couverture contre le risque de perte totale irréversible d’autonomie (PTIA) ou de décès de l’emprunteur. Celle-ci s’ajoute aux frais de l’emprunteur généralement à hauteur de 15% à 50% du coût total du prêt. Cette somme étant assez conséquente, mais indispensable si le souhait est d’obtenir un crédit immobilier pour expatriés ou non-résidents, il est important de bien comprendre le sujet.

Les solutions d’assurance :

En règle générale, les établissements financiers qui accordent des crédits immobiliers proposent des contrats d’assurance prêt dédiés. Au même titre que les emprunteurs résidents, les emprunteurs expatriés et non-résidents profitent de la même grille tarifaire, ou quasi similaire … à condition que ceux-ci résident en Europe ou dans un pays économiquement favorable et sécurisé.

Les tarifications peuvent être soumises à une prime de risque si le pays de résidence est plus exotique, exemple : le Cameroun, le Kenya, l’Angola, etc. Concernant les pays à risques, il est recommandé au demandeur de prêt expatrié ou non-résident de fournir une lettre manuscrite afin qu’il puisse rassurer l’assureur sur sa situation personnelle.

La délégation d’assurance :

La souscription d’assurance prêt ne se fait pas obligatoirement auprès de la banque qui accorde le financement. Les expatriés et les non-résidents fiscaux peuvent avoir recours à des assureurs externes. Ces derniers étudient les dossiers au cas par cas afin de proposer des tarifications intéressantes. Ainsi, il est conseillé de comparer différents assureurs avant de souscrire à un contrat d’assurance emprunteur pour expatriés et non-résidents.