Statut d’expatrié : Avantages et limites

Tout salarié envoyé à l’étranger sans être détaché possède le statut d’expatrié, qui n’impose pas de limite de durée. L’expatrié abandonne donc tout lien social avec la France (sauf en cas d’adhésion à la Caisse des Français à l’étranger). Un salarié peut donc être expatrié dès le début de sa mission à l’étranger si son employeur n’a pas choisi de le détacher. Il peut aussi devenir expatrié lorsque la limite maximale autorisée pour le détachement est atteinte. L’expatrié peut accéder à une couverture sociale complète en s’assurant auprès d’organismes publics. Cette couverture sociale est souvent supérieure à celle du régime général français, sauf pour les prestations familiales et l’assurance chômage en Europe. De nombreuses solutions sont disponibles sur le marché, du contrat groupe au contrat individuel.

L’expatriation fait perdre le bénéfice du régime français de sécurité sociale. La couverture sociale relève alors obligatoirement de celle du pays d’accueil. L’expatrié ou le non résident peut néanmoins souscrire en France des assurances lui permettant de bénéficier d’une couverture sociale complète.

Continuer la lecture de « Statut d’expatrié : Avantages et limites »

Types de contrats d’assurance prêt pour expatriés et non-résidents

Un crédit immobilier pour expatrié et non résident est caractérisé par une durée de vie assez longue. L’emprunteur est susceptible d’avoir des changements dans son parcours professionnel ou sa vie personnelle (Maladie, accident…) tout au long de la période de remboursement. Pour couvrir cette contrainte, les banques exigent une assurance prêt pour expatriés et non-résidents.

Depuis la mise en application de la loi Lagarde, qui permet de jouir de la délégation d’assurance emprunt immobilier, les emprunteurs expatriés peuvent choisir les offres externes qui répondront le mieux à leurs besoins. Continuer la lecture de « Types de contrats d’assurance prêt pour expatriés et non-résidents »

Quelles sont les garanties et contreparties pour bénéficier d’un financement immobilier pour non-résidents et expatriés ?

Pour décrocher un crédit immobilier pour expatriés et non-résidents, toute banque doit être sûr que l’emprunteur est en mesure de rembourser son emprunt en cas de défaut de paiement. Les institutions financières exigent alors une garantie réelle et n’hésitent pas également à demander des contreparties supplémentaires.

Elles pourront ainsi exiger l’ouverture d’un compte courant, un dépôt sur un contrat d’épargne (Livret, PEL…) ou encore la souscription à une assurance emprunteur pour expatrié et non-résident. Il peut même s’agir parfois d’un déplacement obligatoire pour une rencontre physique. Continuer la lecture de « Quelles sont les garanties et contreparties pour bénéficier d’un financement immobilier pour non-résidents et expatriés ? »

Les 3 justificatifs indispensables pour un crédit immobilier pour expatrié :

Vous souhaitez obtenir un crédit immobilier pour expatrié ? Rassurez-vous, le dossier à monter est similaire à celui du résident en France. Simplement Il faudra témoigner d’une grande transparence, puisque la banque se montrera encore plus attentive et plus exigeante pour réduire le risque. Il faut être en mesure de prouver aussi solidement que possible son identité, son domicile, sa situation matrimoniale, ses revenus, son contrat de travail,  sa situation bancaire et l’état de son patrimoine, pour assurer un financement pour expatrié en bonne et due forme, que ça soit pour l’acquisition d’une résidence secondaire ou d’un bien locatif pour expatrié.

Lorsqu’un expatrié part s’installer à l’étranger, il n’est pas toujours aisé d’acquérir un bien immobilier en France.  Bien que difficile, obtenir un prêt pour expatrié n’est pourtant pas impossible, à condition d’éviter certains pièges.

Continuer la lecture de « Les 3 justificatifs indispensables pour un crédit immobilier pour expatrié : »

L’assurance prêt immobilier pour expatriés et non-résidents

L’assurance prêt immobilier pour expatriés et non-résidents est une couverture contre le risque de perte totale irréversible d’autonomie (PTIA) ou de décès de l’emprunteur. Celle-ci s’ajoute aux frais de l’emprunteur généralement à hauteur de 15% à 50% du coût total du prêt. Cette somme étant assez conséquente, mais indispensable si le souhait est d’obtenir un crédit immobilier pour expatriés ou non-résidents, il est important de bien comprendre le sujet.

Les solutions d’assurance :

En règle générale, les établissements financiers qui accordent des crédits immobiliers proposent des contrats d’assurance prêt dédiés. Au même titre que les emprunteurs résidents, les emprunteurs expatriés et non-résidents profitent de la même grille tarifaire, ou quasi similaire … Continuer la lecture de « L’assurance prêt immobilier pour expatriés et non-résidents »

Problématiques et enjeux concernant les expatriés/non-résidents qui souhaitent investir dans l’immobilier en France ?

Les problématiques et enjeux sont nombreux lorsqu’il s’agit de contracter un prêt immobilier en tant qu’expatrié ou non résident. Que faut-il prendre en compte dans ces conditions ?

En effet, plusieurs enjeux sont à considérer. Premièrement, la tendance baissière du taux d’emprunt en France (niveau historiquement bas). Cela permet aux expatriés de bénéficier quasiment, et au même titre qu’un résident français, d’un crédit immobilier sur une longue durée. Effectivement, il est possible d’obtenir un prêt à taux intérêt fixe en moyenne de 1,5% et au maximum inférieur à 3% (environ de 2,8%). La période post crise a permis une forte diminution des taux d’intérêts, et donc d’acquérir des crédits immobiliers plus facilement. Aussi il est intéressant d’un point vu fiscal d’investir Continuer la lecture de « Problématiques et enjeux concernant les expatriés/non-résidents qui souhaitent investir dans l’immobilier en France ? »

Investissement locatif en France pour expatrié : réelle opportunité ou fausse bonne idée ?

Une grande partie des expatriés ou non-résidents ne parviennent pas à obtenir un prêt immobilier, et de ce fait stagne sur l’échec. Pourtant, d’autres y trouvent une réelle opportunité. Ainsi, quels critères justifient les avantages offerts en tant que résident ? Quelles sont les causes de refus des banques françaises à l’obtention d’un crédit immobilier ?

La fiscalité est l’un des aspects majeur et avantageux à l’investissement immobilier lorsque l’on est expatrié (dont la résidence fiscale est hors de France). Ces derniers, tout aussi bien que les résidents sont imposés sur leur revenus immobiliers (de provenance française). Continuer la lecture de « Investissement locatif en France pour expatrié : réelle opportunité ou fausse bonne idée ? »